28 novembre 2012

Georges Méliès L'enchanteur

Critique du livre
    Je trouve qu'on ne parle jamais assez de cet illustre personnage qui gagne très forment à être plus connu. Désireux d'en apprendre un peu plus sur le cinéma, je voulais trouver une biographie sur Georges Méliès, premier réalisateur. Après une longue recherche, j'ai trouvé un petit livre de 500 pages seulement disponible en France qui était une vraie biographie, sans trop d'images, rédigée par sa petite fille qu'il a élevée à la fin de sa vie (la petite fille dans le film Hugo (2011)).



J'ai déjà fait une critique plus détaillée que vous pouvez voir ici

     Le livre s'appelle George Méliès l'enchanteur, il est publié chez les éditons de la tour verte, maison d’édition artisanale. Il n'est disponible qu'en France seulement, mais il est facilement trouvable à un prix abordable sur le Net. Mon exemplaire, je l'ai commandé chez Eyrolles, ici.


     Il naît à Paris en 1861, son enfance est heureuse, mais il est très têtu dès son jeune âge. En 1888, il vend ses parts de l'entreprise familiale de fabrication de bottes à ses frères pour acheter le théâtre Robert-Houdin. Après que les Lumière lui aient montré les vues animées qu'ils ont inventées, il développe sa propre caméra dans le but de projeter ses films dans son théâtre de prestidigitation.


      Au fil du temps, il voit que son entreprise est profitable; Méliès fait construire le premier studio de cinéma dans sa demeure de Montreuil. On lui attribue le montage, la fiction et la docu-fiction cinématographique, les effets spéciaux, les caches et la coloration, rien de moins. Son film le plus populaire demeure à ce jour Le Voyage dans la Lune (1902). Si je comparerais le cinéma à la peinture, c'est comme si la peinture avait débuté au mouvement pré-renaissance.

     Les fantasmagories du magicien de l'écran ont beau déplacer les foules, mais les grandes compagnies de production ont raison de lui. Méliès ne voulait pas s'affilier pour garder le contrôle sur ses vues. Après une mauvaise tentative d’expansion aux États-Unis, il doit déclarer forfait. Le réalisateur déménage à Montreuil et change son studio en théâtre où il monte plusieurs pièces avec sa famille.

     Ses créanciers saisissent sa maison. Méliès n'a d'autre choix que d'aller vivre dans la gare Montparnasse avec sa future deuxième femme, autrefois sa maîtresse: Jehanne D'Alcy. Le monde le redécouvre lentement et bientôt on lui décerne la Légion d'honneur pour l'ensemble de son travail. La mutuelle du cinéma offre à Georges et Jehanne une place dans le château d'Orly, où ils termineront leur vie. Georges Méliès meurt d'un cancer en 1938.

  La vie de Gorges Méliès est remplie de rebondissements; sa vie amoureuse mouvementée rappelle, le film Au temps en emporte le vent (1939) de Flemming. L'auteure a merveilleusement canalisé la vie de Méliès avec celle d'une France en grand changement et l'histoire d'un cinéma naissant dans un récit en trois acte. On dirait qu'elle a écrit ce livre toute sa vie. Les anecdotes dans la biographie sont toutes savoureuses et bien placées. L'auteure nous fait passer par le couronnement Louis Bonaparte, la mort de Victor Hugo puis l'ouverture du Moulin-Rouge (et la mort de la soeur de Jehanne, naine qui s'est tuée en faisant le grand écart au Moulin rouge hihi).

      Le livre donne aussi beaucoup d'informations sur le cinéma. Par exemple  j'ai appris que les Lumières sont plus les gagnants d'une course mondiale que les seuls inventeurs du cinéma; l'idée existait déjà dans plusieurs têtes comme celle de Méliès. De plus, je ne savais pas que Thomas Edison exerçait un monopole étouffant sur le cinéma aux États-Unis parce qu'il se réclamait l'invention du cinéma alors qu'il était totalement à côté de la plaque. Fait étonnant aussi, Méliès utilisait déjà les écrans verts (noirs à cause des films monochromes).

     Bref, je recommande ce livre à tous les cinéphiles sans exception. Je dirais même que ce livre est un passage obligé pour eux et tous les étudiants en cinéma de ce monde. Pour ceux qui s’en vont dans le domaine des arts, je crois que cet homme pourrait aussi devenir leur modèle, sans compter ceux qui veulent en apprendre plus sur la vie française et parisienne ou ceux désireux d’en apprendre plus sur ce personnage
malheureusement assez méconnu. Georges Méliès est devenu mon idole, ce livre tiendra une grande place dans ma bibliothèque.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire